Après 8 semaines de confinement, les français reprennent leur projet immobilier mis en pause avec le confinement.

Des parisiens qui avaient initié l’achat sur plan d’un T3 ont ainsi annulé ce projet. Ils se sont tourné vers l’achat d’une maison dans le Val de Marne !

Effectivement, beaucoup de citadins (surtout à Paris) regardent les banlieues. Voire même les villes françaises de taille moyenne.
Notre téléphone sonne régulièrement : et l’interlocuteur, marqué par les conséquences du COVID 19, recherche un bien avec un extérieur…

Dans le Val de Marne, entre Champigny et Chennevières,
on trouve encore des maisons à moins de 400 000 €

Il est vrai que l’on trouve encore de jolies maisons avec jardin sous la barre des 400 000 €.
Mais dans certaines villes, comme Saint Maur des Fossés, il devient difficile de trouver son bonheur ! Surtout avec une enveloppe budgétaire inférieure à 700 000 € (frais de notaire et petits travaux inclus) !

Certes, les biens – dont les vendeurs avaient initié la vente avant le confinement – ont été remis sur le marché.
Mais on constate, en cette période normalement propice à la vente de maison, une retenue de la part des propriétaires de pavillons.

Après deux mois d’inactivité, on constate que le marché immobilier reprend doucement son cours avec :
– d’un côté, des acquéreurs et vendeurs, qui après avoir marqué la pause, reprennent leur projet avec entrain et détermination
– de l’autre, des vendeurs quelque peu attentistes par crainte d’un manque de demande et des acquéreurs potentiels en quête de la bonne affaire !

Mais il est encore trop top pour tirer les conséquences de la crise du COVID. Cela, bien que les banques soient déjà plus prudentes dans l’octroi de prêts immobiliers…

Qui sait ?
C’est peut être encore le meilleur moment de vendre et d’acheter !

.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *