Le taux moyen passe de 1,18% en avril à 1,25% en mai, toutes durées confondues.

La hausse des taux se confirme. 
Tous les courtiers et établissements bancaires avec lesquelles nous travaillons abondent en ce sens !

A l’opposé, la baisse des prix de l’immobilier attendue par certains n’a pas encore eu lieu et ne semble pas « pointer le bout de son nez »…

Autre facteur aggravant pour les acquéreurs, la frilosité des banques qui redoutent les effets économiques du confinement lié au COVID.
Ces dernières, et pour la plupart d’entre elles, demandent désormais aux primo-accédants 15% d’apport personnel.
Enfin, le taux d’usure (taux, tous frais compris, au-delà duquel la loi interdit à une banque de prêter) baissant, les personnes proche de la retraite ou retraitées auront davantage de difficultés à souscrire un prêt immobilier.
.

Ainsi, nos partenaires ont mis en place un « pass credit » attestant de la solvabilité de nos acquéreurs.
Les objectifs :
1. rassurer les vendeurs,
2. donner de la visibilité aux acquéreurs !

A bientôt, prenez soin de vous…

.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *