Lorsque l’hiver arrive, l’humidité et les températures froides s’installent. On a alors tendance à bien (trop) chauffer son intérieur et à peu ouvrir les fenêtres pour garder la chaleur.
C’est une erreur !

Le fait de renouveler l’air permet d’améliorer l’efficacité du chauffage en chassant l’humidité !
En effet, le chauffage est moins efficace dans un environnement humide, surtout en hiver. Celle-ci est notamment piégée par le phénomène de condensation (l’eau en suspension dans l’air reprend sa forme liquide par rafraîchissement) au contact des murs extérieurs ou fenêtres qui sont froids.
Le chauffage fait donc moins d’effet et on le met encore plus fort.
Cela ne préviendra pas la formation de gouttelettes qui peuvent engendrer des dégâts surtout dans les coins des murs et des plafonds.

Ouvrir en grand les fenêtres pour créer un courant d’air


Ainsi, ouvrir ses fenêtres 5 à 10 minutes par jour, en créant un grand courant d’air, suffit !
L’humidité s’échappe et le logement, plus sec, chauffe alors plus facilement. Ce qui permet, contrairement à ce que l’on croit, de faire des économies de chauffage !
On évite aussi les moisissures, avec les problèmes respiratoires qui peuvent en découler et la pollution s’évacue également !

N’entrouvrez pas seulement ! Ouvrez grand vos fenêtres !

En plus de l’ouverture des fenêtres, nous vous conseillons de ne pas
boucher les aérations présentes dans votre logement comme les soupirails, les aérations présentes sur les fenêtres (encore plus si vous avez une installation de gaz chez vous) et VMC ! Cela même si la sensation de froid qu’elles engendrent s’avère ponctuellement désagréable…

Image noir et blanc par Michael Gaida de Pixabay
Photo by Isaiah Bekkers on Unsplash


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *